Face à la solitude

22 mai 2020
AlloSolitude - Face à la solitude

Qui est concerné ?

Malgré la population grandissante - nous sommes aujourd’hui presque 7 milliards sur Terre - et le rapprochement notamment via l’internationalisation et l’augmentation de la connectivité que nous vivons depuis ces dernières décennies, le nombre de personnes souffrant de solitude ne baisse pas et tend même à augmenter.

Dans une grande ville, derrière son écran et caché derrière ce que l’on souhaite communiquer à travers les réseaux sociaux, ce qui, en étant tout à fait honnête, ne correspond souvent pas à notre condition et notre quotidien réels, on peut ressentir la solitude d’une intensité tout à fait égale à celle que pourrait ressentir une personne vivant seule dans un endroit isolé, non connecté.

L’isolement peut être ressenti sans être physique. Il est en effet possible d’être entouré d’un groupe d’amis et/ou d’une famille aimante sans pour autant avoir le sentiment d’être comblé, compris et écouté.

L’origine de la solitude

Le sentiment de solitude devient réel, lorsqu’on a l’impression d’un manque, d’un vide intérieur que l’on ne saurait combler. Plus ce sentiment persiste, plus le vide s’amplifie et plus on a l’impression de s’éloigner de la possibilité de le combler.

Aujourd’hui, il convient particulièrement de faire la distinction entre le choix de la solitude volontaire, et la solitude subie.

Tandis qu’il était perçu comme exceptionnel il y a encore quelques années d’être seul(e) et vivant en célibat une fois la trentaine entamée, il est aujourd’hui complètement légitime, du moins dans les pays les plus développés, de vivre ouvertement le choix d’une vie sans attaches, sans engagement, et de l’assumer pleinement.
Ainsi se côtoient des personnes dans une même communauté avec des choix opposés, celui de l’engagement et celui de la solitude volontaire.
Cela peut alors créer de la distance entre ceux qui ont fait le choix de la solitude et ceux qui la subissent et se trouvent confrontés à des personnes ne souhaitant - ou ne pouvant - contribuer à atténuer la solitude ressentie.

Vivre avec la solitude

Assumer dès lors que la solitude, que d’autres vivent et perçoivent comme une forme de liberté, n’est pas évident. La peur de ne pouvoir être compris ou accepté peut ainsi renforcer la distanciation créée par la solitude.

Comment se sentir comblé et entouré si l’on ne peut s’exprimer et être tel que l’on est en présence de ses proches ?
L’envie de parler, d’échanger est retenue par l’appréhension de l’incompréhension, du jugement.

Le regard des autres et leur avis prend plus ou moins de place dans notre propre appréciation de nous-mêmes. Il est vrai que certaines personnes sont capables de vivre de manière solitaire tout en étant comblées, en ne prenant en compte que leur propre avis. Mais ce n’est pas le cas de tout le monde.

La solitude - une fatalité ?

Il existe des solutions simples mais souvent efficaces pour ceux qui vivent difficilement la solitude, et la première et principale consiste en la parole.

Ce n’est pas parce que les personnes qui nous entourent ne nous paraissent pas assez sensibles pour pouvoir nous comprendre, ou que le risque qu’ils nous jugent nous empêche de nous confier librement, que nous sommes condamnés à rester à l’écart.

Il suffit de se tourner vers des personnes neutres, externes, hors de notre cercle habituel, qui pourraient alors apporter un regard nouveau et une compréhension plus importante à nos propos. Cela n’a pas pour conséquence l’éloignement de son cercle de proches initial, mais l’ajout complémentaire de personnes dans son entourage.

On peut ainsi se tourner vers des personnes que l’on n’aurait pas l’habitude d’aborder, ou même faire appel à un professionnel, justement pour permettre à l’envie de parler de s’exprimer.

La première étape pour sortir de la solitude et pour augmenter son bien-être passerait donc par la parole. Il est probable que cela soit entièrement suffisant pour combler intégralement le vide ressenti.

Si cette solution ne permet pas encore d’atteindre le bien-être recherché, c’est alors que l’on peut se tourner vers un professionnel afin de pouvoir connaître les alternatives.

En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer votre navigation.